Les huîtres perlières


Récupérer la perle

Au bout de dix-huit mois, on récolte la perle. Il faut ouvrir délicatement l’huître afin de ne pas la tuer. Si la perle nacrée obtenue est belle, cela signifie que le bout de manteau greffé est toujours en bonne santé et qu’il peut supporter une autre greffe. On va donc la sur-greffer en introduisant un nucléus de la même taille que la perle récoltée pour que la prochaine soit encore plus grosse. Cependant, il est inutile d’introduire un nouveau greffon car celui déjà en place est encore très actif. Il peut y avoir jusqu’à quatre greffes consécutives sur la même huître.


            Perle obtenue suite à une greffe
            (photo prise du documentaire « C’est pas sorcier »)

Perle obtenue suite à une greffe
(photo prise du documentaire « C’est pas sorcier »)

Différentes tailles de nucléus possibles (prise d’internet)

Différentes tailles de nucléus possibles (prise d’internet)

Sur cent huîtres greffées, vingt vont rejeter la greffe et vingt autres ne vont pas y survivre. Sur les soixante huîtres restantes, quinze ne vont pas produire de perle et cinq fabriqueront des perles avec défauts. Au final, seulement quarante perles seront commercialisées.

Diagramme circulaire montrant le pourcentage de perles commercialisables après la greffe(Diagramme fait par les membres du groupe)

Diagramme circulaire montrant le pourcentage de perles commercialisables après la greffe
(Diagramme fait par les membres du groupe)

Partie précédente : La récolte
Partie suivante : Qualité de la perle