Les huîtres perlières


Les différentes espèces d’huîtres

La plupart des huîtres produisent des perles. Cependant le carbonate de calcium existe sous deux formes : la calcite, qui a un aspect doux et soyeux mais produit un caillou (huître de Bretagne, d’Arcachon…), et l’aragonite, le constituant principal de la nacre, qui produira ainsi une perle nacrée (huître de Polynésie française, de Japon…).

Il existe plusieurs espèces d’huîtres. Parmi ces différentes espèces, les principales sont :

  • L’huître plate, ou Belon dans certaines régions, originaire des côtes françaises. Elle est présente dans le delta du Rhône, le bassin d’Arcachon et en Bretagne. Elle est aussi cultivée en Europe (Angleterre, Norvège, Pays-Bas…) ou en Amérique (dans l’État de Washington ou le Maine). Elle est très recherchée des amateurs pour son goût fort en iode.

    Photos de l’huître Plate (prises d’internet)

  • L’huître Portugaise a été importée en France pour sa consommation. Suite à un incident, le bateau les transportant les a déchargées dans l’estuaire de la Gironde. Cette espèce s’y est ainsi acclimatée. Suite à une épizootie, maladie frappant un grand nombre d’animaux de la même espèce, l’huître portugaise a disparu en 1970.

    Photos de l’huître Portugaise (prises d’internet)

  • L’huître creuse, ou huître japonaise, constitue la plupart de la production française. Elle provient du Japon et du Canada. Elle a été importée dans le bassin d’Arcachon après la disparition de l’huître Portugaise. C’est l’espèce d’huître la plus cultivée et la plus consommée.

    Photos de l’huître Creuse (prises d’internet)

    Contrairement aux huîtres comestibles, les huîtres perlières produisent de l’aragonite, et non pas de la calcite, lorsqu’elles enclenchent leur mécanisme de défense. L’aragonite est le constituant majeur de la nacre ce qui permet à l’espèce de produire des perles nacrées et non des « cailloux ».

  • L’huître perlière fait partie de l’espèce Pinctada et de la famille des Pteriidae. Parmi l’espèce Pinctada, il existe plusieurs catégories d’huîtres perlières (telles que la Pinctada margaritifera ou la Pinctada maculata) qui se différencient en fonction de leurs perles (taille, couleur…). Elles sont élevées et trouvées dans les eaux japonaises, chinoises, coréennes, et chaudes de la zone intertropicale (Golfe du Mexique, les Philippines, Nouvelle Calédonie…).

    Photos de l’huître Perlière (prises d’internet)

Partie suivante : Formation d’une perle